Modifier
Sacha Guitry, ça rend fou, la littérature

Sacha Guitry, ça rend fou, la littérature

L'article de Gaëtan Faucer

Gaëtan Faucer

Editorial :

Roman Jakobson relit les nouveaux vers que lui présente Maïakovski. Il s’exclame « C’est bon, mais moins bon que du Maïakovski ». Dans La Génération qui a gaspillé ses poètes, après la mort du poète de la révolution, le formaliste russe déplorera la disparition de ses possibilités créatrices. Face à la perte d’un créateur, Gaëtan Faucer ouvre une voie qui aurait pu consoler Roman Jakobson, celle qui convient à l’admirateur, à l’amateur d’une œuvre.

Jouer le Faucer. Créer une pièce qui pourrait être celle de Sacha Guitry. L’exercice est complet pour le critique. Il doit connaître mieux que le style et le phrasé, mieux que les formes d’humour employées fréquemment par l’auteur. Il doit atteindre le cœur créateur, toucher à l’esprit. Écrire « dans l’esprit de », sans recourir à aucun plagiat. Une œuvre entièrement nouvelle qui ne regarde pas vers l’arrière, qui s’avance vers son présent, qui veut rencontrer l’avenir. Se prêter à être, à incarner un moteur créateur disparu.

Et le résultat sera soumis aux pairs qui devront se rendre à l’évidence. « C’est du Sacha Guitry, c’est même mieux que du Sacha Guitry ». Le rêve de prolonger l’œuvre… Seule la bande dessinée franchit ce pas de nos jours. Si les aventures de Blake et Mortimer se poursuivent, pourquoi celles de Sartre et d’Homère devraient-elles s’arrêter ? Quand donc lirons-nous les prochains textes de Beauvoir, Colette et Yourcenar ? C’est cette voie-là qu’ouvrent l’interrogation critique, le mot de Jakobson et le texte de Gaëtan Faucer.

Lire la suite
Éditeur : Lamiroy Langue : français
Genre : Littérature Sortie : 1 août 2022
Sous-genre : Divers

Biographie

Gaëtan Faucer

Gaëtan Faucer est né à Bruxelles en 1975. Il est dramaturge, aphoriste, poète et nouvelliste. C'est surtout le théâtre qui l'inspire sous toutes ses formes. Plusieurs de ses pièces ont été jouées dans plusieurs lieux théâtraux.

Il collabore régulièrement à diverses revues littéraires, et est l'auteur d'une dizaine d'oeuvres.

Théâtre :

"La Nuit de transit", théâtre, Ed. L’Harmattan (2021)

"Crimes expresso", théâtre, Ed. l'Arlésienne (2019)

"La Triangulation", théâtre, Ed. Bernardiennes (2018)

"Le Sourire de Rodin", théâtre, Ed. Spinelle (2017)

"L'Héritage", théâtre, Ed. l'Arlésienne (2017)

"Palindrome", théâtre, Ed. l'Harmattan (2016)

"Notre Saint Valentin", théâtre, Ed. Brumerges (2014)

"Divines soirées", théâtre, Ed. Novelas (2013)

"Sous le pont", théâtre, Ed. Novelas (2012)

"OFF", théâtre, Ed. Chloé des Lys (2011)

"Pierre", théâtre, Ed. de l'Archipel (2003)


Biographie (fantaisie) :

"Sacha Guitry, ça rend fou, la littérature", Ed. Lamiroy (2022)


Nouvelles :

"La Statue", nouvelle, (collectif) Ed. Lamiroy (2022)

"Maman", nouvelles, (collectif) Ed. Lamiroy (2022)

"L'an 2000 a 20 ans" nouvelles, (collectif) Ed. Lamiroy (2020)

"Mulching", nouvelles, (collectif) Ed. Lamiroy (2019)

"Le bourreau d'accueil", nouvelles, (collectif), Ed. Lamiroy (2019)

"Le vin, c'est divin", nouvelle, Ed. Lamiroy (2018)

"Résonances", nouvelle, (collectif) Ed. Jacques Flament (2018)

"Lettre à ma soeur", nouvelle, (collectif) Ed. Lamiroy (2018)

"La Clepsydre et le sablier" (collectif), nouvelles, Ed. Novelas (2017)

"Le Noctambule", nouvelles, Ed. Edilivre (2013)


Aphorismes :

"L'année des d(i)eux", aphorismes, Ed. Lamiroy (2022)

"Le hasard arrive toujours à l’improviste", aphorismes, Ed. Cactus Inébranlable (2021)

"Des Maux de midi", aphorismes, Ed. Lamiroy (2021)

"Faces et Cie", aphorismes, Ed. Edilivre (2017)

"Le Noir me va si bien", aphorismes, Ed. Novelas (2015)


Poèmes :

"Poèmes pour nos lendemains" : (collectif) poèmes, Ed. Novelas (2012)

"Délices et Caprices poétiques" (collectif), poèmes, Ed. Novelas (2016) 

Lire la suite

Écrire à l'auteur

Vous devez être connecté(e) pour envoyer un message. Se connecter

track